La Mauve : reconnaissance, histoire, propriétés, cuisine

La Malva sylvestris ou Grande mauve est une plante de la famille des Malvacées.

DESCRIPTION :

Très commune partout en France et résistante à des climats froids comme chauds, elle peut monter jusqu’à 90cm de hauteur.

Ses feuilles, velues, poussent sur la tige de façon alterne. Elles ont une forme arrondie et ondulée

Sur les bords de la feuille, on remarque de dents et la nervure est palmée.

La fleur a 5 pétales de couleur rose-violet, veinées d’une couleur plus foncée. Les styles et les étamines sont groupés au centre formant une sorte de pompon ( colonne staminale )

OU LA TROUVER :

La mauve pousse souvent en bord de chemin, dans les terrains vagues, les friches, et les sols riches in nitrate.

Toutes les parties de la mauve sont utilisables et c’est une plante sauvage comestible et médicinale.

UN PEU D HISTOIRE

Son nom est évocateur :

Du latin Mal va ( le mal s’en va )

Au Grec Malasso ( qui ramollit )

A l’hébreu malakos ( tendre )

Pendant la Renaissance, elle était appelée Ajouter au dictionnaire ( toutes les maladies ) et Pline la considérait comme une panacée à elle seule

Hippocrate la conseillait pour ceux qui digèrent mal et qui ont urines et selles brûlantes, quand aux gitans, ils la mâchent et la crachent sur les plaies

PROPRIETES MEDICINALES DE LA MAUVE

La mauve est une plante riche en mucilages, elle est donc émolliente.

L’émollience est une propriété qu’on recherche, pour apaiser les tissus enflammés par exemple en cas de toux irritante, estomac irrité, muqueuses abîmées.

COMMENT OPTIMISER L EXTRATION DES MUCILAGES :

La meilleur façon d’extraire les mucilages est de tremper la plante fraîche dans l’eau froide toute la nuit, cependant même sèche elle garderait une bonne partie de ses propriétés thérapeutiques..

Plusieurs auteurs déconseillent de la faire infuser dans l’eau bouillante

Le mucilage est une substance végétales composées de polysaccharides et est extraite dans l’eau, il est donc inutile de faire une alcoolature ou une huile macérée avec la mauve.

Fleurs et feuille font partie de la pharmacopée française, liste A

ATTENTION : les mucilages en grandes quantités sont laxatives . Elles peuvent aussi retarder ou inhiber l’absorption de nombreux médicaments. On prendra bien garde de se faire conseiller par un professionnel et/ou d’espacer les infusions avec la prise de médicaments

L’AVIS DE DIFFERENTS AUTEURS

Dr Valnet :

En utilisation interne, Il préconise la malva rotundifolia et la malva sylvestris dans les cas de :

- constipation chronique,

- stomatite,

- pharyngites

- bronchites aigues, rhumes, grippe

PREPARATION:

Infusion d’une poignée de fleurs et/ou feuilles de mauve par litre, bouillir et infuser 10 minutes.

Crue en salade pour les estomacs fragiles

Mélangée avec de la violette et de la molène pour apaiser la toux ou dans le mélange des 7 plantes pectorales.

En externe pour les

- dermatoses, furoncles, abcès

- vaginites

- aphtes et piqures d’insectes.

PREPARATION:

La même infusion que pour l’usage interne en injection vaginale, bains de bouche – pour les aphtes, lavage des plaies.

Utiliser le suc de mauve fraîche contre les piqures de guêpe

Maria Treben

En interne, elle conseille la mauve en tisane pour traiter les inflammations des muqueuses :

-gastrite, inflammations de l’appareil digestif et de la cavité gastrique

- inflammation de la vessie

En externe, elle la conseille en bain des yeux pour les apaiser et pour soulager les allergies du visage qui démangent et brûlent

PREPARATION:

1 cuillère à café dans 1/4l d’eau à macérer toute la nuit

MON EXPERIENCE AVEC LA MAUVE

Il y a quelques années, j’étais en vacance en Italie chez mon frère qui avait une beau poulailler avec des cochons d’Inde. Ma fille ainée, passionnée par ces petits animaux, a passé la matinée à les cajoler et quelques heures après, ses paupières ont commencé à enfler.

N’ayant rien sur moi pour apaiser ce qui semblait un phénomène allergique, j’ai ramassé des feuilles de plantain et de mauve et je lui ai fait un cataplasme.

Une heure après ses paupières avaient dégonflé.

EXERCICE SIMPLE POUR SAVOIR SI UNE PLANTE CONTIENT DES MUCILAGES

Pour détecter la présence de mucilages dans une plante essayez l’expérience suivante :

Prenez une fleur de mauve, une jeune feuille ou un fromageon. ( le fruit ).

Mâchez-la longtemps et sentez la sensation que cela fait dans votre bouche. Vous devriez sentir une substance visqueuse, un peu gluante autour de votre langue. Ce sont les mucilages.

Certaines plantes, comme le plantain, contiennent des mucilages mais la sensation visqueuse dans la bouche est moins présente. C’est donc une expérience qui permet une approche mais qui n’est pas exhaustive.

CÔTE COMESTIBLE :

La mauve contient des quantités importantes de :

Calcium, Phosphore, Potassium, Fer, magnesium, Vit A et B 12

Consommée depuis l’antiquité, dans certains pays d’Afrique la mauve est encore largement utilisée et vendue sur les étales des marchés. Il existe plusieurs recettes à base de cette plante sauvage comestible. Elle n'est pas très gouteuse mais elle est abondante et disponible toute l'année. Elle permet d'avoir une bonne base végétale.

Ses mucilages permettent d’épaissir les soupes ou de faire, comme Couplan, une fondue végétale.

RECETTE MAROCAINE

INGREDIENTS :

1 bouquet de mauve

1 botte de persil

1 botte de coriandre

5 gousses d’ail

1 verre à thé d’huile d’olive

Le jus d’un citron

2 citrons confits

1 c à soupe de cumin

1 c à soupe de piment

Sel

Olives denoyautées

Harissa selon le goût

PREPARATION

-Bien laver la mauve, et hacher finement.

-Cuire à la vapeur (couscoussiére) avec l'ail entier pendant 20 minutes.

-Mettre l’huile dans une marmite, le citron confit coupé, le jus de citron.

-Réduire en purée la mauve et l’ail et verser dans la marmite.

-Laisser mijoter jusqu’à évaporation de l’eau, remuer de temps en temps. Ajouter les olives et le reste du citron confit en décoration ainsi que le persil et la coriandre hachée finement

( site : http://www.la-cuisine-marocaine.com/recettes/entrees-froides-8.html )

USAGE COSMETIQUE

Katerina Blair parle de la mauve comme un excellent remède pour la peau et elle en fait un masque vert ainsi que un shampooing.

AU JARDIN

Dans l'encyclopédie des plantes bio-indicatrices, Gérard Ducerf nous parle de la mauve en tant que plante poussant dans une terre compacte, riche en base, ou il y a un engorgement en matière organique, en azote et en potasse, provoquant des anaérobioses

CONCLUSION

Retenons sur la mauve sa richesse en mucilages qui agit comme un baume apaisant et reparateur des muqueuses enflammées et, en cuisine, épaississant dans les soupes.

Sujette à la rouille, on évitera de cueillir les feuilles malades tachetées d’orange

C’est une plante sauvage commune qui nous accompagne toute l’année et qui mérite d’être connue au même titre que certaines plantes exotiques dont on fait souvent l’éloge - ces plantes poussent loin, sont pour les autochtones et on ne connait pas l’impacte écologique d’une production massive pour l'exportation dans les pays riches. Alors, à parité de propriétés, préférons a mauve

Bibliographie :

La santé à la pharmacie du bon Dieu « Maria Treben «

La phytothérapie « Dr jean Valnet «

Plantes sauvages médicinales « Annie Schneider «

The Wild Wisdom of Herbs « Katrina Blair «

Guide Nutritionnel des plantes sauvages et cultivées “ F COuplan “

Materia Medica « Flora Medicina »

Les plantes bio-indicatrices " Gérard Ducerf "

ENVIE D UNE EXPERIENCE PRATIQUE?

Participez à un de nos stages. Toutes les dates disponibles ici