Opuntia : dépasser les a priori pour laisser le trésor émerger

Il y a une quinzaine d'années (Déjà.??..ça fait mal!!) lorsque ma fille était petite, curieuse qu'elle était, elle a cueilli une « figue de barbarie »

Je ne sais pas si vous avez déjà fait cette expérience, si c'est le cas il y a des chance pour que vous vous en souveniez, en tout cas vos mains c'est sûr!

En effet le fruit est couvert de petites épines qui se décrochent facilement et sont munis d'écailles en forme d'hameçon qui s'implantent dans la peau et sont difficiles à retirer.

Ce sont les types d'épines qu'on ne voit pas mais dont on sent la présence à chaque fois qu'elles frottent un tissu

Je reprends mon histoire.....

Après avoir malencontreusement cueilli la figue et avoir les mains remplies d'épines, ma fille les a essuyé sur un torchon.

CONSEIL NUMERO 1 : Ne jamais utiliser un tissu lorsqu'on interagit avec Opuntia

Oui, parce que les épines n'abandonnent pas la bataille si facilement. Elles restent dans le torchon prêtes à attaquer les prochaines mains ignares.


Pour terminer mon histoire, toute la famille a eu droit aux épines et il a fallu quelques jours pour toutes les retirer.

Inutile de vous dire que la figue de Barbarie n'était pas ma copine !

Je la regardais de loin et lors des balades, si on me demandait quels étaient ses usages comestibles ou médicinaux, je grognais un RIEN, en me gardant bien de m'approcher de trop près.

Mais voilà qu'un jour, grâce à mes cours d'herboristerie, cette plante a remonté en flèche dans mon estime.


En plein étude sur les Troubles Métaboliques et le Diabète, je découvre une certaine Opuntia sp, de la famille des cactacées qui serait particulièrement utile pour réguler la glycémie, est anti-inflammatoire, riche en anti-oxydants et baisse le taux de lipides dans le sang. Une vraie panachée pour les troubles que je suis en train d'étudier.

Wow ! J'aimerais tellement rencontrer cette plante....mais dans mon cours il est dit qu'elle est originaire de l'Amérique centrale alors ça doit encore être une de ces plantes exotiques inaccessibles chez nous.


Néanmoins, quelque chose tilte en moi, je fais une recherche rapide sur le net et je découvre que Opuntia ficus indica n'est rien d'autre que le nom latin de la Figue de barbarie, qu'il existe plein d'espèces d'Opuntia et que ça fait des années que j'en croise une au fruit bordeaux en sortant de chez moi !

Oh Joie !

Me voici plongée dans le monde fascinant d'Opuntia


Nom Latin : Opuntia Sp

Noms communs : Nopal, Cactus raquette

Parties Utilisées : fruit, pulpe des raquettes

Opuntia est une plante originaire d'Amérique centrale mais elle s'est bien adaptés à nos terres sèches et caillouteuses du Sud de la France. Elle est succulente (contient plein de suc, de sève) son port est érigé (droit) et arborescent (qui se ramifie).

D'un point de vue botanique, ce que nous appelons les feuilles, les parties charnues vertes et plates en forme de raquette, sont en réalité ses tiges et elles assurent les mêmes fonctions que le font les feuilles : photosynthèse, respiration et réserves.



On les appelle des cladodes , du grec kladoeidês « branchu » et elles sont remplies de sève.

Au bout de quelques années elles se lignifient pour former un ou plusieurs troncs.

Les raquettes naissent les unes des autres et ce sont essentiellement les raquettes de l'année précédente qui portent les raquettes de l'année en cours.

Sur les tiges(raquettes) naissent les feuilles. Elles sont rudimentaires, en forme d'épine.

Les fleurs, et par la suite les fruits, poussent au sommet de la raquette.


Opuntia Comestible.

Les raquettes d' Opuntia sont comestibles une fois débarrassées de leur feuilles épineuses.

Je ne les ai personnellement jamais goûté, ça viendra ! Mais j'ai lu qu'elles ont un goût de petits pois.

Elles sont succulentes et j’imagine assez mucilagineuses.

Les fruits sont comestibles aussi. Leur belle couleur violacée est signe d'une présence d'anthocyanes, des pigments naturellement présent sur les végétaux allant du rouge orangé au bleu pourpre, qui confèrent des propriétés anti-oxydantes.


Depuis ma découverte, j'ai fait des bonnes cueillettes des figues que j'ai transformé en compote.


CONSEIL NUMERO 2 prévoir une pince et un couteau affûté pour la cueillette et l'épluchage, idéalement à effectuer dans le jardin

La phase d' épluchage et de vidage des nombreuses semences est chronophage, j'avoue.

La pulpe du fruit est gluante et mucilagineuse et en la cuisant, la couleur est extraordinaire ! On pourrait croire que des colorants artificiels ont été ajoutés

Personnellement je ne trouve pas le fruit particulièrement goûteux et plutôt acidulé mais mélangé à une compote de pommes c'est un vrai délice !


Opuntia Médicinal.

Traditionnellement Opuntia est consommée au Mexique depuis au moins 5000 ans.

C'est un remède traditionnel pour les problèmes de cicatrisation et de diarrhée, pour calmer le foie irrité et pour soulager les congestions de seins des femmes qui allaitent.

Elle aide à baisser ou réguler le taux de glycémie, elle baisse le taux de cholesterol, elle est anti-inflammatoire et antioxydante

En faisant quelques recherches, je suis tombée sur différentes études qui parlent des effets de la plante pour baisser le cholestérol et la glycémie.

Une des études, compare l'effet des raquettes versus les fruits.

Les raquettes ont montré un bon potentiel dans la gestion du glucose sanguin mais les mécanismes d'action restent à confirmer et à élucider.

Les fruits, outre le fait de réduire le stress oxydatif et l'inflammation grâce à leur contenu en anti-oxydants, ont aussi montré un effet hypocholestérolémiant.

Quoi qu'il en soit, les effets de la plante sur la gestion du glucose et des lipides semblent être prometteurs.


Cette plante présente un outil thérapeutique intéressant pour les personnes souffrant des maladies de notre société moderne occidentale : la sédentarité, l'excès de sucres, les mauvais gras, le manque de fibre, d'antioxydants et le stress chronique qui mènent petit à petit vers un syndrome métabolique.

Ceci étant dit, il est important de garder en tête qu'un seul outil n'est pas suffisant dans ce type de problématique et qu'il s'agit de trouver une stratégie efficace qui ne peut faire l'impasse de revoir les habitudes de vie.

Je suis tellement heureuse de pouvoir poser un regard nouveau sur cette plante et je suis reconnaissante pour la leçon qu'elle m'a appris : ne jamais penser ou affirmer qu'une plante ne sert à rien