RENCONTRER LES PLANTES ET LEUR PERSONNALITÉ

Dans cet article je vais vous partager comment j'approfondis la connaissance des plantes grâce à une approche par le corps et les sens.


Je vous rassure, ce n'est pas une technique de sorcière perchée sur son ballet (quoi que....)


L'apprentissage sensoriel est une façon de comprendre les plantes et leur vertus à travers une rencontre intime. Il peut émerger lorsque nous sommes en connexion avec nous même, notre énergie, nos sens.

Il est dur d'exprimer avec des mots justes le ressenti de cette expérience, mais c'est comme si mes cellules reconnaissent et réagissent aux molécules et à l’énergie des plantes et que mon corps devient un décodeur.


"Le plus important est la relation avec la plante. La meilleure façon de la connaitre est de l'utiliser et la tester individuellement et pas dans un mélange" Rosemary Gladstar


Inutile de vous dire qu'en rencontrant les plantes de cette façon, j'ancre beaucoup plus durablement leur action, je comprends comment elles agissent sur moi et cette rencontre me procure beaucoup de joie .


Je pratique cet apprentissage avec des collègues herboristes pour savoir discerner ce qui est subjectif de ce qui est plus objectif. (En passant je fais un coucou à Emmanuelle Guilbaudeau à Nantes, Aline Pommier, à Mauguio, Marie Hortense à Avignon, Stéphanie en Lozère, Florence dans les Cevennes, Alexia en Belgique)


Si vous êtes passionné par les plantes médicinales, vous serez surpris de toutes les informations qui arrivent de cette façon, mon invitation est donc d''en faire l'expérience.


Voilà comment nous procédons.

Tout d'abord nous choisissons la plante candidate que nous souhaitons approfondir. Il est possible de la consommer sous différentes formes : fraîche, sèche, en tisane, décoction, teinture, huile essentielle, vin, vinaigre.

Puis, nous prenons un petit temps de méditation pour déconnecter le mental et rentrer dans la pleine conscience corporelle : dans quel état suis-je ? Ai-je des tensions ? Dans quelles parties du corps ? Comment et où est mon énergie ?.

Après 5 à 10 minutes de présence à nous mêmes, nous consommons la plante en question, en restant à l'écoute de nos sensations : l'odeur, le goût, l'astringence, l'amertume, la douceur, les arôme, la sensation de chaleur ou de froid, de circulation ou picotements, la respiration, la détente du plexus, l'apaisement ou l'excitation du mental.

A la fin de l'expérience, nous partageons nos sensations et nos ressentis.

Je suis toujours surprise d'entendre que les informations se rejoignent souvent au mot près, cela rassure celles d'entre nous qui ont peur des pièges de leur mental. Encore plus étonnant, lorsque nous vérifions les monographies des plantes, nos ressentis sont confirmées.


C'est ainsi que j'ai intégré les vertus anxiolytiques de l'Agripaume (Leonurus cardiaca),

Son amertume est persistante, le parfum légèrement aromatique. Elle libère mes nœuds à la gorge, elle pose mon énergie, la descend vers le bas, elle me ré-ancre à la réalité surtout lorsque l'excès d’énergie mentale s'emballe et crée des émotions d'angoisse, anxiété, agitation. C'est comme la main d'un ami bienveillant qui se pose sur l'épaule lorsque je vis beaucoup d'agitation, un contact qui emmène un calme immédiat


Quand à la cannelle, son odeur est sucré, pétillant, épicé et très aromatique. Elle m' aide à ancrer la méditation, mes épaules se relâchent. Elle titille mes glandes salivaires, et mes narines. J'ai d'abord la bouche pleine de salive, puis elle devient sèche et j'ai soif.

Elle libère ma digestion et provoque des gargouillis là où j'avais une sensation de lourdeur. Sa chaleur descend de la bouche à l'estomac, je remarque que j'ai le nez qui coule.

La Médecine Traditionnelle Chinoise nous dit de la cannelle qu'elle aide à faire bouger les stagnations, elle tonifie le Yang de la rate, elle chasse le froid et l'humidité. En Médecine Ayurvédique elle est utilisée pour traiter les troubles digestifs, circulatoires et les constitutions faibles.


Nous avons expérimenté ainsi une quinzaine de plantes. Comme avec les personnes, certaines rencontres marquent plus que d'autres, peut être car elles arrivent au moment où nous en avons besoin sans même le savoir.


Bien que cette approche puisse laisser les esprits cartésiens perplexes, les notions d’énergétique des plantes et du ré-équilibrage de l'état des tissus sont pleinement intégrés dans les approche holistique que nous trouvons dans les traditions millénaires telles la Médecine Traditionnelle Chinoise ou l'Ayurvéda- bien que dans notre ancienne médecine occidentale ces aspects étaient aussi pris en compte.


Jim Mc Donald, herboriste américain nous donne une compréhension de ces mécanismes dans un de ses livres Foundational Herbcraft » inspirés par l'ouvrage « The practice of Traditional Medical Herbalism » de Matthew Wood. Il explique que, outre les propriétés primaires et secondaires des plantes, elles ont aussi une action fondamentale qui leur donne une nature asséchante ou humidifiante, relaxante ou stimulante, réfroidissante ou réchauffante.

Les actions fondamentales des plantes sont perçues par leur saveur, leur arôme ou leur sensation kinesthésique, nous pouvons ainsi les reconnaître en les goûtant . Elles permettent de ré-équilibrer les tissus au delà du symptôme apparent et de mieux harmoniser les mélanges en infusion.


Par exemple, lorsqu'on goûte une plante aromatique, on sent un effet réchauffant, parfois piquant, stimulant, un peu asséchant. On sent qu'elle emmène du mouvement et qu'elle relaxe. L'arôme vient des Huiles Essentielles qui ont des vertus anti-microbiennes.

Nous pouvons donc, avec ces informations sensorielles et un peu de connaissance en la matière, déduire qu'elle a une action dispersante et réchauffante et qui peut donc agir sur un mucus froid et congestionné, une digestion froide et lente, une circulation périphérique stagnante, mais aussi sur une brume mentale. Grâce à ses Huiles Essentielles elle agit contre les infections, assainit la digestion, réduit les fermentations et, pour certaines, désinfecte la vessie ou les poumons.


Juste en goûtant la plante et en prêtant attention aux sensations et au mouvement qu'elle provoque, sans aller dans les détails des propriétés primaires, nous comprenons que les plantes aromatiques sont des plantes qui emmènent mouvement et chaleur – elles font bouger ce qui stagne et réchauffent ce qui est froid tout en aseptisant le milieu. Il n'est donc pas étonnant de retrouver dans leur propriétés communes, une action carminative, anti-microbienne, rubéfiante, anti-spasmodique et ce n'est pas pour rien qu'elles apparaissent dans les recettes de cuisine traditionnelle.

En plus de ces propriétés fondamentales communes, chacune va exprimer sa personnalité à travers ses actions spécifiques sur certains organes et organismes. Ainsi le romarin a une affinité avec le foie et la tête, le thym avec les bronches et la vessie, la mélisse est efficace contre certains virus,


Et les plantes astringentes, que nous disent-elles?

Lorsque nous les goûtons nous avons une sensation d'asséchement de la bouche, la langue est râpeuse. Nous savons donc, grâce à la sensation kinesthésique ressentie, qu'elles vont temporairement créer une sécheresse locale des muqueuses et restaurer la tonicité des tissus lorsqu'ils sont gonflés, faibles, en hypersécrétion et humides. Ce type de condition est souvent présent dans les cas d' ulcération, d'hyper-perméabilité intestinale, de production excessive de mucus nasal, de peau suintante......


Ce ne sont que quelques exemples qui permettent de reprendre confiance dans notre capacité à comprendre les plantes et retrouver la connexion que nous avons eu pendant des milliers d'années. C'est tellement fun et il y a tant de belles rencontres à faire!


Bien sûr cette approche ne se suffit pas à tout connaître sur les plantes, nombreuses nécessitent des précautions, mais elle est tellement complémentaire et riche !


L’apprentissage intellectuel n'a de valeur que lorsqu'il est vérifié sur le terrain et les mots savants ont peu d'importance dans l'expérimentation.


Je terminerai avec cette phrase inspirante de Rosemary Gladstar :


« La personnalité des plantes est plus intéressante que ses propriétés chimiques : l'important est comment elles vibrent et allègent nos cœurs »